L’IFAJ doit développer son propre code de conduite

Personne ne devrait se sentir soucieux ou intimidé lors d’une manifestation de l’IFAJ. Pour éviter cela et toujours encourager le bien-être, l’IFAJ va développer son propre code de conduite.

 

Dans l’ombre de la campagne #metoo, l’IFAJ a ses propres préoccupations. Certaines femmes se sont manifestées pour signaler des cas de harcèlement de la part d’hommes. Après une enquête, il est devenu clair que ce n’était pas un incident isolé lors de congrès ou d’autres événements.

 

Quel que soit le sexe, la religion ou la culture, les membres et les participants de l’IFAJ doivent se traiter avec respect et en tant qu’égaux et le harcèlement ou l’humiliation ne doit pas être toléré. Un comité composé des membres Jane Craigie-UK, Lena Johansson, vice-présidente de l’IFAJ, et Johnnie Belinda Cluff-Coordinatrice mondial ont reçu le mandat de la réunion exécutive à České Budějovice de préparer une proposition de code de conduite pour tous les événements approuvés par IFAJ. La proposition sera présentée à l’assemblée générale aux Pays-Bas en juillet prochain.