Le message de la Présidente: Lena Johansson

Nous vivons tous actuellement des moments très particuliers. Ce que nous pensions et espérions être un évènement de courte durée fait désormais partie intégrale de notre vie quotidienne depuis plus de six mois. Je n’ai jamais auparavant lavé mes mains aussi soigneusement et passé autant de temps à la maison. Je me sens comme un oiseau en cage qui ne peut voler nulle part.

Beaucoup d’entre nous ont été contraints de travailler depuis leur domicile, certains ont perdu leur emploi. D’autres ont contracté la COVID-19 et certains ont même dû faire leurs adieux à leurs proches. C’est une période vraiment incertaine et difficile.

Mais dans des moments comme celui-ci, il est réconfortant de savoir que nous avons des collègues et des amis au sein de la FIJA, issus du monde entier. Nous sommes nombreux à être dans la même situation. Nous pouvons collaborer et nous soutenir mutuellement. Au moins, je me sens un peu mieux, sachant que je ne suis pas seule.

C’était vraiment déprimant de ne pas pouvoir se rencontrer au Danemark en juin dernier. Les congrès et les rencontres qui y sont organisées sont très importants pour beaucoup d’entre nous. Je peux vous assurer que nos collègues danois travaillent dur pour pouvoir organiser un congrès l’année prochaine, malgré la pandémie. Les projets pour un congrès en juin 2021 ont été mis en suspens, mais l’espoir persiste pour un congrès en septembre.

C’est un défi pour une organisation mondiale d’être efficace pour ses membres lorsque nous ne pouvons pas voyager et nous rencontrer en personne. Mais grâce à nos outils numériques, nous pouvons rester en contact et organiser des réunions. Notre nouveau portail web nous donnera la possibilité de maintenir notre interaction professionnelle. N’oubliez pas de vous connecter aux forums pour partager vos opinions sur ces deux questions engageantes et importantes.

Quelques webinaires sont également prévus dans un avenir proche. Pour ceux qui souhaitent organiser des webinaires ou des réunions dans leur propre confrérie, notre bureau mondial peut vous aider à utiliser Zoom avec 300 personnes tout au plus.

Nous continuerons à essayer de trouver de nouvelles façons d’interagir au sein de notre réseau et de proposer des activités intéressantes malgré la situation très particulière. En attendant, gardez vos distances et lavez-vous les mains. J’espère donc que nous pourrons nous revoir très prochainement.