L’AJAC RDC accompagne les producteurs agricoles pendant cette période de pandémie

Par Prosper Munda

Association des Journalistes Agricoles du Congo

En pleine lutte contre la COVID-19, les journalistes agricoles du Congo poursuivent la couverture médiatique dans les coins et recoins du territoire national. De l’Equateur en passant par le Nord-Kivu, ils sont derrière les paysans qui ne sont pas en confinement jusqu’à présent. Car , ils doivent nourrir les villes.

Jean-Baptiste Musabyimana, coordinateur national de l'Association des journalistes agricoles du Congo (AJAC), rendant compte du travail des agriculteurs dans la province du Nord-Kivu en République démocratique du Congo.

Nous sommes à Kinyandonyi, dans le territoire de Rutshuru, en province du Nord-Kivu. C’est à peu près 74 Km de la ville de Goma, chef-lieu de la province. C’est un bassin de production riche dans la filière Maïs. Nous y trouvons un paysan dans son champ de maïs. Accompagné des agronomes, il apprenait la lutte mécanique pour combattre les chenilles légionnaires. Cette lutte, selon l’agronome Alexis Nzabanita, consiste à chasser les chenilles avec les mains. Cela dit, ils ouvrent avec l’agriculteur les feuilles de la plante de maïs pour trouver la cachette de la chenille. Quand la chenille est trouvée, elle est écrasée par l’agriculteur ou l’agronome. L’attaque de ces chenilles légionnaires intervenait quand la pandémie de la COVID-19 avait poussé le gouverneur du Nord-Kivu tout mouvement de la ville vers les territoires non-touchés. 

Jean-Baptiste Musabyimana, coordinateur national de l’Association des Journalistes Agricoles du Congo (AJAC, en sigle), avait profité de ce temps pour se rendre compte du travail des agriculteurs. Dans le territoire de Masisi, dans la filière pomme de terre, il avait accompagné le Ministre provincial de l’agriculture. C’était dans le cadre de sensibiliser les producteurs de fournir des efforts afin de produire davantage. Cette période étant, selon elle, l’occasion pour les agriculteurs de nourrir toute la nation car les autres échanges commerciaux restaient fermer. Dans ce périple, il est arrivé jusqu’à Butembo et Beni. Des zones insécurisées ayant connu aussi la maladie à virus Ebola. Très touchée de voir que les producteurs continuent de travailler malgré toutes ces attaques, la délégation de la Ministre provinciale de l’Agriculture, Pélagie KABANO les exhorte de continuer le travail sans relâche en leur promettant son soutien total. 

Une délégation avec la ministre provinciale de l'Agriculture du Nord-Kivu a visité le territoire de Rutshuru pour soutenir les agriculteurs dans leurs efforts de production pendant la pandémie de COVID-19.

« Les agronomes nous accompagnent. C’est grâce à aux que nous avons déjà la différence entre cultiver sans engrais et avec engrais » se confie à nous Jean-Bosco, un des agriculteurs rencontre dans son champ, interrogé par l’AJAC. Il est content d’être accompagné par les agronomes. Ils lui ont permis d’améliorer son rendement. Le travail se poursuit même dans les autres provinces par les journalistes agricoles de l’AJAC. Pendant et après la COVID-19, l’AJAC continuera d’accompagner le mouvement paysan.